Coronavris et la Chine

La technologie, le coronavirus et la Chine

Temps de lecture : 4 minutes
Rate this post

Comme vous le savez, le coronavirus Covid-19 a déjà contaminé plus de 70.000 personnes en Chine et causé le décès de plus de 1.700 personnes. Malheureusement ses chiffres devraient progresser dans les semaines et mois à venir. C’est pour tenter s’endiguer la propagation de ce virus que la Chine a mis en place tout un ensemble de mesures basées sur les plus récentes technologies pour tenter d’endiguer le phénomène.

Une surveillance technologique

On l’a vu avec la construction en un temps record d’un hôpital dans le ville de Wuhan, la force de la Chine est de pouvoir en un temps records mettre en place, ou plutôt imposer des solutions et dans ce cas des solutions basées sur les nouvelles technologies : drones, intelligence artificielle, robots et big data. L’ensemble des entreprises de la tech chinoise, les Batx (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) mais aussi une multitude de startup déploient les grands moyens pour combattre le coronavirus Covid-19. Une débauche de technologies où la protection de la vie privée passe après la santé.

La traque des personnes infectées

Une application mobile « Close contact detector » qui se base sur les données individuelles indique si vous avez été en contact rapproché avec une personne infectée lors d’un voyage en avion, d’une visite à l’hôpital. À Hong Kong, les personnes placées en quarantaine doivent porter un bracelet connecté qui vérifie si elles restent bien confinées chez elles et dans le cas contraire sont immédiatement mise à l’amende.

Un scanner pour détecter la fièvre

Dans le métro de Pékin, la startup Megvii a mis en place des scanneurs infrarouge capable d’opérer à des distances supérieures à 3 mètres et au milieu d’un trafic de passagers important pour détecter les voyageurs dont la température corporelle serait trop élevée, que cette personne porte ou non un masque ou un chapeau.

Le passager est ensuite identifié par reconnaissance faciale et les mesures sont immédiatement prises. Baidu a développé pour sa part un système similaire, capable de détecter la température de 200 personnes par minute, soit plus rapidement que les scanners utilisés dans les aéroports. 

L’intelligence artificielle appelée à l’aide

Utilisée pour accélérer le séquence du virus grâce aux algorithmes de Baidu, le géant chinois des moteurs de recherche, elle est également mise à l’épreuve pour cartographier et de prédire la propagation du virus.

Les réseaux sociaux sont scrutés par ces algorithmes et est même capable de prédire les personnes les plus à risque selon leur âge, leur lieu d’habitation ou leur condition médicale.

Des drones pour la désinfection

Les drones sont utilisé pour rappeler les consignes avec des messages du style « Gardez vos fenêtres fermées et restez chez vous », ils en profitent également pour asperger au passage les rues. D’autres se chargent d’effectuer les livraisons de médicaments ou de masques aux personnes confinées chez elles.

Des robots pour détecter le port du masque

Dans les provinces touchées par le coronavirus, le port du masque est obligatoire en rue. Des robots équipés de haut-parleurs et de caméras patrouillent ainsi dans les aéroports, les centres commerciaux et les grandes places publiques et ont pour missions de rappeler aux passants cette obligation et scannent également leur température grâce à une caméra infrarouge.

Le télétravail ou quarantaine forcée

L’utilisation des applications de télétravail s’est fortement accentuée ces dernières semaines. C’est ainsi que les applications DingTalk, du géant du commerce électronique Alibaba, et Lark, du propriétaire de TikTok, ByteDance ont vu leur téléchargement augmenter considérablement et celui de WeChat Work a ainsi crû de 70% en l’espace d’une semaine.
Cependant, sur certains forums chinois, des travailleurs ont exprimé leur étonnement face aux demandes de leurs supérieurs désirant contrôler le travailleur pour s’assurer qu’il travaille bien de son domicile. “Ce n’est pas du travail à domicile, c’est une mise en quarantaine forcée”, a déclaré une technicienne basée à Pékin sous couvert de l’anonymat.

La tech entière touchée ?

Le virus impacte globalement la tech, ainsi le mobile World Congres de Barcelone qui devait se tenir du 24 au 27 février a été tout simplement annulé et l’ITShow de Singapour lui est a été reporté. On vient également d’apprendre qu’Apple prévoyait une rupture de stock sur certains modèles de ses i-phone et risque même de devoir reporter le lancement de son nouveau modèle low price.

Le coronavirus, un virus microscopique fait ainsi vaciller la toute puissante technologie comme aux prémices de l’informatique où les bugs (petits insectes) court-circuitaient les lampes des premiers ordinateurs. C’était il y a 70 ans et depuis rien n’a donc vraiment changé.

Leave a Comment