La cryptomonnaie chinoise

La cryptomonnaie chinoise

Temps de lecture : 3 minutes
Rate this post

Alors que la Libra, la monnaie virtuelle de Facebook est la cible de critiques, d’interdictions à venir et de désaffection, la Chine s’apprête à lancer dans les prochaines semaines sa propre cryptomonnaie. Après la 5G, l’Empire du milieu semble prendre de vitesse le leadership technologique mondial.

Une sortie imminente ?

Le développement de la cryptomonnaie chinoise a débuté en 2014 sur ordre du gouvernement. L’objectif initial était de réduire l’utilisation de la monnaie divisionnaire (pièces de métal) et de la monnaie fiduciaire (monnaie de papier), dont la gestion coûte particulièrement cher. Restée au point mort pendant des années, l’arrivée de la Libra pourrait représenter une menace pour le yuan. Les craintes et les ambitions de la Banque populaire de Chine ont donc repris et selon certaines sources la cryptomonnaie chinoise pourrait sortir le 11 novembre, bien avant la date de sortie de la Libra, estimée en juin 2020.

Une utilisation garantie de succès

La cryptomonnaie devrait être disponible sur des applications de messageries, comme celle de WeChat et ses 1,1 milliard d’utilisateurs. La solution de paiement Alipay du groupe Alibaba est elle aussi intéressée par la cryptomonnaie et une occasion de faire adopter les porte-monnaie électroniques, et donc adopter davantage la monnaie numérique. Les développeurs de la cryptomonnaie prévoient qu’elle pourrait aussi être disponible sans connexions pour pouvoir être utilisée dans les cas où les communications seraient coupées comme un tremblement de terre.

Une surveillance des citoyens chinois encore plus étroite

L’objectif de la monnaie numérique chinoise sera de remplacer purement et simplement l’argent liquide, qui représente l’un dernier bastion de la vie privée. La cryptomonnaie chinoise va permettre au gouvernement de suivre en direct les actions de sa population. Couplée au système de crédit social et aux caméras de reconnaissance faciale qui se généralisent, la nouvelle monnaie viendrait ainsi compléter la surveillance de la population des 1,4 milliards de chinois. En Chine, l’adoption d’un système national de monnaie électronique simplifiera la vie des consommateurs, offrira au gouvernement le contrôle qu’il recherche et permettra également à la Banque populaire de Chine de rester pertinente, à une époque où la monnaie papier est de moins en moins utilisée.

Une chance pour la Libra ?

Alors que ces dernières semaines, la Libra semblait être en perdition, les rumeurs de la cryptomonnaie chinoise pourrait changer la donne. Si les organismes de réglementation américains finissent par rejeter la Libra et décident de ne pas rédiger de règlement pour encourager l’innovation en matière de cryptographie aux États-Unis, une monnaie gérée par le Parti communiste chinois pourrait devenir de facto la monnaie numérique mondiale dans les économies émergentes.

L’enjeu de cette cryptomonnaie devient géopolitique, en particulier pour les États-Unis mais aussi un enjeu sur leur leadership technologique déjà mis à mal par la 5G de Huwaei. Pas question donc pour les USA d’être débordé dans le domaine des cryptomonnaies.

3 Comments

  1. Someone Sometimes with visits your blog regularly and recommended it in my experience to read as well. The way of writing is excellent and also the content is top-notch. Thanks for that insight you provide the readers!

  2. I am thankful to you for sharing this plethora of useful information. I found this resource utmost beneficial for me. Thanks a lot for hard work.

  3. Positive site, where did u come up with the information on this posting? I’m pleased I discovered it though, ill be checking back soon to find out what additional posts you include.

Leave a Comment